Chargée de communication - nouvel emploi !

Chargée de communication – nouvel emploi !

J’ai trouvé mon premier poste ! Je suis à présent chargée de communication dans le secteur du développement durable, et même que ça fait 3 mois maintenant – je suis très contente, c’est une thématique qui m’a toujours beaucoup tenu à cœur.

Et vu que je trouve qu’on manque toujours beaucoup d’info sur les métiers qu’on vise quand on est étudiant, j’aimerais décrire un peu ce que je fais, concrètement, en tant que chargée de communication.

Tâches d’une chargée de communication

Dans mon travail, on pourrait regrouper les tâches sous plusieurs grands domaines :

  • le graphisme, la mise en page, le design print ou web
  • la gestion de projet
  • le web : community management, mise à jour du site internet

Le graphisme

Ou l’art de faire des images qui plaisent à tout le monde…

Au travail, je fais de nombreuses petites tâches de graphisme : je mets en page des documents, des brochures, je crée des images pour notre site ou pour la page Facebook. Je m’assure que les images produites :
– contiennent des infos qui conviennent à tout le monde (je fais vérifier, contre-vérifier…)
– sont en accord avec la charte graphique : pas de déformation du logo, de changement de police… La charte graphique est là pour faire respecter une certaine cohérence, une signature de l’image de l’entreprise : il faut donc que tout ait une “patte” un peu similaire
– soient de qualité : que les formats sont respectés, qu’il n’y ait pas de faute d’orthographe, pas de flou, que ce soit lisible (et si possible, un peu fun =D), qu’il n’y ait pas de conversion sauvage en CMYK ou de soucis de détourage.

… Et d’avoir plein d’idées

Je peux aussi proposer des idées ou donner mon avis sur des créations déjà existantes, qui nécessiteraient un petit coup de jeune pour optimiser la communication.

La gestion de projet

Des idées qui font boules de neige…

J’ai mis un moment avant de pouvoir nommer cette partie-là, et pourtant c’est bien ce dont il s’agit. Comme l’entreprise où je suis est assez grande, avant d’obtenir un rendu ou une production, quelle qu’elle soit, celle-ci passe par de nooooooooooooombreuses phases de validation, de vérifications et de contre-vérifications. Ainsi, si une personne lance une idée A, la propose à son responsable qui en fait une idée B, qui ensuite nous en fait part (au service comm), que nous proposons encore une autre chose ce qui en fait une idée C; nous proposons ensuite cette idée C (somme de A et B) à la direction, qui nous lance une idée D. Nous appliquons donc l’idée D.

… et pour lesquelles il faut se coordonner

Pour la mettre en place, cela demande donc à messieurs-dames A, B, C, D de travailler ensemble et d’apporter chacun un petit morceau; morceau qui est éventuellement transmis à un prestataire si besoin, qui essaie de se caler au mieux à notre idée D. Il nous propose un 1er rendu, appelons-le D1, qui circule donc entre toutes les personnes, qui font un retour. S’il y a besoin de retouches, le prestataire propose une version D2, ou D3, jusqu’à ce que toutes les parties soient (à peu près) satisfaites. Une fois le produit terminé, il peut alors nous livrer le produit D14, et on espère que là il n’y a pas une nouvelle version (genre, un soucis imprévu chez l’imprimeur avec 2000 flyers) sinon il faut reprendre la dernière étape.

Ensuite, tout le monde est ravi de la réalisation de cette idée – enfin on l’espère – et il n’y a plus qu’à garder un oeil ouvert sur son bon déroulement pour se perfectionner pour les fois suivantes ^^

Voilà : la gestion de projet, c’est ça 🙂

J’accorde donc du temps à des prestataires et à des agent.e.s pour mettre en place des projets communs, en faisant circuler les infos et les avis d’un peu toutes les personnes concernées, en proposant des idées et en les faisant évoluer pour que tout le monde y trouve son compte.

 

J’ai scindé mon article en 2 parties : la suite sur le web et le community management est ici.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partage moi <3